Jean Cocteau

Jean Cocteau est né le 5 juillet 1889 à Maisons-Lafitte.

Après avoir échoué ses études il publie son premier recueil de poèmes La Lampe d' Aladin.

 La première guerre mondiale ne laisse pas le jeune Cocteau impassible: il va avant tout travailler dans les ambulanes en tant qu'infirmier puis va se retirer dans les cafés parisiens pour poursuivre son activité d'intellectuel.

Parmi ses amitiés de Montmartre l'on peut compter Pablo Picasso, Amedeo Modigliani et Guillaume Apollinaire. Il fréquente en même temps la troupe des ballets russes.  

 En 1917, en collaboration avec Picasso et Erik Satie, il crée Parade, un ballet dans lequel la musique, la poésie et l'art figuratif se mélangent, un évènement fondamental dans le développement de l'art moderne.

En 1923 la mort de Raymond Radiquet, jeune écrivain avec lequel Cocteau avait eu une relation tourmentée, jette le jeune artiste dans une  période troublée hantée par l'opium. 

Pendant les années Vingt et Trente il devient un vrai propulseur de culture et en 1926 il se fait chef du dépassement de l'Avantgarde. En 1928 il publie anonyme Le Livre Blanc un roman homoérotique qui bouleverse le cercle littéraire de Paris. En 1929 l'oeuvre qui l'a délivré à la célébrité voit la lumière: Les Enfants Terribles.

À partir de 1933 l'artiste se dédie au théâtre et au cinéma; c'est grâce à ce milieu qu'il va connaitre dix ans plus tard Jean Marais, acteur avec lequel il va partager une partie de sa vie, et Jean Genet, qu'il illustra magistralement avec des dessins audacieux dans Querelle de Brest

Son activité cinématographique l'amène à rencontrer des réalisateurs tels que Rossellini, Visconti et Fellini outre que influencer les artistes de la Nouvelle Vague comme Truffaut. 

Après la deuxième guerre mondiale il se dédie à la peinture à l'huile, à la céramique, à la fresque et au verre. En 1959 il publie un de ses travails plus originaux, l'album Gondole des Morts.

Après avoir terminé sa longue carrière avec le film Testament d'Orphée (1959) et le recueil de poèmes Le Requiem (1962), Cocteu meurt en 1963 dans sa maison de Milly-la-Forêt, aux portes de Paris.