Claude Kintzler

Claude Kintzler s’initie de 1974 et 1979 à la sculpture sur bois et pierre, puis au travail du fer dans le village de Forcey. En 1976, il découvre les

mobiles métalliques par un article de presse sur Calder. C’est le coup de foudre.
Il entreprend immédiatement la réalisation de ses premiers mobiles qui ne sont encore que de timides imitations de Calder.
De 1990 à 2001, il travaille la pierre et réalise notamment des fontaines monumentales pour la France et les États-Unis avant de revenir à la création de mobiles. Son art dans ce domaine s’est affiné au fil du temps et ses mobiles en acier inox font preuve à présent d’une identité stylistique bien affirmée qui le distingue définitivement de Calder aux yeux des connaisseurs. Il entreprend dès lors d’exposer son travail avec un succès grandissant et ses œuvres figurent dans des collections privées en Angleterre, en Belgique, au Danemark, en Suisse, au Mexique et aux Etats-Unis.